A toi, ma marmaille

Il y a des cris,

Que nous partagent nos tout petits,

Une bien belle marmaille,

Qui s’aime, qui se chamaille.

 

Il y a des cris,

Qui sortent de notre âme, de notre esprit,

Un vide insoupçonné,

Un déchirement esseulé.

 

Il y a dans ce monde des violences,

Que l’on nous montre à outrance,

Quand nos âmes aspirent au bonheur,

Mais que la vie n’est que noirceur.

 

Alors on se raccroche à une main,

Une toute petite, qui nous tire,

En nous disant « Viens maman, on a qu’à partir »,

Et je me laisse guider, sur ce nouveau chemin

 

Alors je m’accroche à vos sourires,

Pour ne plus entendre mon cœur souffrir,

Alors je m’accroche encore un peu,

Car ensemble, on est tellement mieux.

Signature lou sand.jpg

Abonnez-vous pour être prévenu des prochains poèmes